Arts créatifs en première année de maternelle

Et les enfants alors ? Comme vous le savez j’ai trois petits garçons de 3 ans et demi, c’est leur première année de maternelle. Cette année maitresse Valérie nous informe peu avant le début du printemps d’un petit projet participatif (on donne 4 euros) sur le thème des plantations, les parents doivent choisir ce que leur enfant va planter dans un petit pot qu’il aura décoré. Le choix nous est donné entre de la ciboulette, du persil ou cerfeuil. Bon du coup j’aurais les trois !!! j’en profite pour demander à Laser Man un petit geste, peut-il me faire des fleurs en médium pour décorer le pot et une petite pancarte pour noter le nom des plantes aromatiques ? Pour toute la classe ? En échange nous en parlerons sur le blog avec quelques photos pour mettre en image les travaux manuels des enfants.

Laser Man trouve l’idée sympas et nous fabrique ceci :

Création de LaserEnFolie

 

Et maintenant, il ne reste plus qu’à observer les enfants et faire quelques recherches sur le net. En premier lieux qu’est-ce que ça apporte aux enfants de peindre ?

Décoration à la peinture pour tableau noir

5

 

 

Tout d’abord ça aide à la concentration, et mobilise plusieurs parties du cerveau afin que l’enfant puisse faire travailler son esprit et ses mains simultanément. Ce lien entre physique et psychique est propice à une réelle réflexion intérieure.

 

 

Ensuite le fait de dessiner, modeler, toucher et manipuler permet à l’enfant de mieux se représenter l’objet dans son esprit et cela facilite la mémorisation, appendre une recette par cœur est sans intérêt pour eux, mais casser les œufs, malaxer la pâte, toucher sentir en faisant le gâteau avec maitresse Laure ça change tout ! Mon loulou même s’il n’aime pas ça connait par cœur la recette du gaspacho fait en classe. Nos bouts de choux prennent conscience de ce qu’ils peuvent faire et se sente valoriser devant le résultat obtenu. Et ça booste le cerveau !

 

 

Et les outils, pinceau, rouleau, ciseaux…ect . Il faut apprendre à s’en servir, il faut également faire connaissance avec des nouvelles sensations la colle qui accroche, la peinture qui poisse et qui tache que de nouvelles expériences sensorielles !!! toutes ces sensations sont palpables, réelles. Ce n’est pas un apprentissage mais un bon souvenir.

 

 

Et pour finir, nos enfants trop souvent excités par notre vie moderne, les écrans tv et tablettes, retrouvent dans les loisirs créatifs un moment de calme et de concentration qui canalise l’énergie. Même si pour les plus petits ça ne dure pas très longtemps.

 

 

Ffffff

 

Je ne sais pas pour vous mais moi je suis d’accord avec tout ça. Et qu’en pense les deux maitresses de mes loulous ? Je vais leur demander.

En attendant, ça avance dans la classe et nos petites fleurs se retrouvent parées de belles couleurs bien vives !! Les pancartes peintent en noire ardoise il ne reste plus qu’à assembler tout les éléments pour avoir le résultat final.

Et ce n’est pas sans fierté que mes loulous m’ont remis le fruit de leur travail !!! Eh oui, c’est cela aussi les loisirs créatifs, se sentir valorisé par notre petite production.

Pour finir mes petits pots fait avec amour enjolivent mon bord de fenêtre, et bientôt lorsque les herbes aromatiques auront poussé, je pourrais annoncer aux loulous que l’assaisonnement du repas qui sent si bon c’est grâce à eux !!! Et je sais que je vais voir leurs petits yeux briller et ça, ça n’a pas de prix….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis plusieurs mois maintenant, je sers de cobaye à Laser Man. Je test, j’essais et surtout je fais. Je me suis rendue compte d’un petit fait qui n’est pas sans incidence sur ma vie : je fume moins ! Etant donné que je ne suis certainement pas la seule à fumer, j’ai décidé de me pencher sur la question.

Pourquoi depuis que je « scrapbook » ma conso de cigarette est si basse ?

Premier élément de réponse, parce que mes mains sont occupées. Certes, je ne peux pas découper une feuille, prendre des mesures avec un mégot entre les doigts. Mais il n’y a pas que cela. Après tout rien ne m’empêche de fumer en peignant, mais je ne le fais pas, tant que je suis sur mon projet je boude mon paquet. Et encore plus fou je ne grignote plus lorsque je suis en pleine création. Comme d’habitude je vais faire quelques recherches sur le net. Et amis fumeur ou dépendant de toute sorte, je trouve beaucoup d’infos qui pourront certainement vous intéresser !

L’art-thérapie :

Figurez-vous que l’art est une thérapie !! Dessiner, colorier et surtout créer apparaît comme une façon détournée d’accéder à ses sentiments et émotions les plus refoulés car on ne les vise pas directement. C’est une stratégie du thérapeute pour contourner les résistances du patient au changement.

Le thérapeute se sert de la création artistique (peinture, théâtre, danse, collage, modelage, photographie, marionnettes) pour pénétrer les problématiques inconscientes de l’individu et le conduire à une transformation positive de lui-même

Chez les adultes, outre le fait qu’elle permette dans tous les cas d’accéder à une meilleure connaissance de soi, la méthode se révèle très bénéfique pour les personnes éprouvant des difficultés à fouiller leur problématique par la parole ou qui, au contraire, parlent facilement d’eux sans jamais progresser.

L’art-thérapie donne aussi d’excellents résultats avec les grands malades qui expriment alors leurs douleurs, avec les toxicomanes, les détenus ou les marginaux pour qui la création d’une œuvre induit une revalorisation d’eux-mêmes, mais aussi les personnes âgées dont la création répond, entre autres, à un besoin de reconstruction par la rétrospective de leur vie avant de mourir.

Bref, sans passer par une thérapie lorsque je crée, je me sens bien. Je n’ai pas besoin d’aller chercher un réconfort dans la nicotine, le geste ou le remplissage par la nourriture.  Est-ce que cela veut dire que je suis malade et que je dois faire une thérapie ? Peut-être ! Nous avons tous un petit boulon à resserrer de temps en temps …

Et il y a aussi une explication scientifique : La dopamine ! molécule de bien-être et de récompense, apparemment réussir une belle création en envois autant que de manger ou fumer une cigarette.